Un duo 100% Green Boys pour les seniors 4


Laurent HOUIS qui après 3 années de bons et loyaux services a décidé d'arrêter l'aventure avec les seniors 4, c'est donc un duo du "cru" Sylvain LUMEAU et Jérémie BOULAIS qui prendront la suite d' "Enzo" pour la saison 2012-2013. orvaultsf.com vous propose un entretien croisé des 2 nouveaux coachs et amis dans la vie de l'équipe 4.


Jérémie BOULAIS & Sylvain LUMEAU en charge des Seniors 4
Jérémie BOULAIS & Sylvain LUMEAU en charge des Seniors 4

orvaultsf.com : "Tout d'abord, qu'est ce qui vous a décidé à accepter cette mission ?"

S.L. : "On en a parlé un peu par hasard avec Jérémie BOULAIS, on se disait qu'à deux cela pouvait être plus facile, encore plus avec un ami. Apparemment "les murs ont des oreilles" car quelques jours plus tard, Jérémie et moi-même avons reçu un coup de fil de Vincent GUICHARD (président "Seniors"). Et c'est vrai que nous sommes certain que de "travailler" avec Jérôme et Vincent sera un grand plaisir. De plus, nous voulons prendre le relais du super boulot fait par Coach ZOZO (Laurent Houis) et nous pensons partager les mêmes valeurs."
 
J.B. : "Cela a été une réflexion sur plusieurs semaines. A la fin de la saison, on savait que Vincent GUICHARD recherchait le nouveau coach de l'équipe 4 et de préférence en interne. Lorsqu'on a encore envie de jouer le dimanche, c'était un peu compliqué de s'engager seul dans cette aventure. Lors d'un des fameux vendredi soir du stade de gagné, l'idée d'une doublette avec Sylvain LUMEAU est venue. Cette solution semblait convenir à tout le monde (Jérome, Vincent, Sylvain et moi même) alors on a accepté la proposition faite par Vincent quelques jours plus tard."

orvaultsf.com : Comment voyez vous votre rôle auprès des joueurs et auprès des autres coachs ?

S.L. : "Nous connaissons les joueurs depuis plusieurs années et nous comptons fortement là-dessus. Si il y a un problème, ils savent que nous sommes disponibles et peuvent nous en parler franchement, mais appremment cette démarche reste difficile pour certains... Je n'ai aucun doute sur notre entente avec Jérôme (ALLAIN), on risque d'en débattre le vendredi soir... Nous connaissons Flo (HALGAND) depuis quelques années maintenant et cela s'est toujours bien passé. Nous n'avons pas rencontré Christophe COURSIMAULT mais au vu de sa réputation, nous ne sommes pas inquiets."
 
J.B. : "Les aléas d'une saison font que l'équipe 4 est toujours très tributaire de ce qui se passe au dessus. D'une semaine sur l'autre, la moitié de l'équipe peut changer et des joueurs peuvent ne pas être convoqués. Cela sera à nous gérer au mieux la situation. L'avantage, c'est que la grande majorité des joueurs se connaissent depuis plusieurs années donc des liens existent déjà entre les joueurs. A nous de renforcer cet esprit d'équipe et de le traduire sur le terrain. 
Concernant les autres coachs, on connait très bien Jérome depuis plusieurs années et Flo également. Il nous reste plus qu'à découvrir Christophe."

orvaultsf.com : Quels sont vos objectifs pour cette saison ?

S.L. : "Nous voulons continuer la super série sur laquelle on a fini la saison dernière. Tout cela dépendra du début de saison, ce qui nous a fait défaut les 2 saisons dernières. L'objectif se dessinera au fil des journées... Et nous voulons avant tout nous amuser, aller au rendez-vous et en repartir avec le sourire ; c'est ça le plus important."
 
J.B. : "L'objectif est simple : se faire plaisir, faire mieux que l'année dernière où on a attendu la deuxième partie de saison pour remporter le premier match et aller chercher le haut du tableau si possible."

orvaultsf.com : Quel est votre coach préféré et pourquoi ?

S.L. : "Sans hésitation, José MOURINHO. Il me fait rire à jouer avec la presse qui tombe les 2 pieds dedans. Il reste le seul entraîneur à avoir remporté 3 championnats natinaux différents, et ça, c'est pas donné à tout le monde. Son sens tactique est exceptionnel, son coup avec l'Inter de Milan au NOU CAMP en 1/2 de la Ligue des Champions est génial."
 
J.B. : "C'est compliqué de n'en sortir qu'un mais aujourd'hui je dirais que c'est Guardiola. Le jeu qu'il a mis en place au Barça en fait rêver plus d'un.
Autrement j'aurais bien dit Coco Suaudeau avec la génération du titre en 95 et le jeu à la nantaise et puis Aimé Jacquet qui était seul contre tous avant de sortir par la grande porte avec cette coupe du monde"