Le défi


Les U17 qui rechaussent les crampons lundi, se lancent dans un défi pas comme les autres. Pour la première fois, Orvault SF est engagé au départ d'un championnat de France !
Dans un groupe Bretagne (la FFF a exaucé le voeu du club) très pro avec 10 écuries L1/L2, l'aventure s'annonce captivante et passionnante. Seul bémol, le PSG qui est décalé dans le groupe Est.


Le FC Lorient et le Stade Brestois, futurs adversaires en championnat des U17 (photo FC Lorient)
Le FC Lorient et le Stade Brestois, futurs adversaires en championnat des U17 (photo FC Lorient)
« Au-delà du contexte sportif, le club souhaitait éviter à tout prix le groupe du sud-ouest. La durée des déplacements n'aurait pas été raisonnables pour des garçons qui doivent jongler entre les études (la priorité) et le foot » expliquent de concert Florent THOMAS et Joël BASTARD.

C’est donc chose faite puisque les jeunes protégés de Philippe SERRE sillonneront principalement la Bretagne : « C’est idéal sur le plan logistique mais un peu moins du côté sportif puisque nous allons affronter des clubs qui, pour la plupart, s’entraînent deux fois par jour…pour autant je suis convaincu qu’il y a un coup à faire ! ». Pour devenir le premier club amateur de Loire-Atlantique à se maintenir ?

Pour autant il ne faudra pas traîner puisque les jeunes Orvaltais rencontreront Orléans, Avranches et Changé lors des cinq premières journées de championnat. « Il va falloir répondre présent dès la reprise ce lundi avec un gros travail collectif pour être compétitif dès le 2 septembre ».

Parmi les 22, 10 nouveaux joueurs font leur entrée à Orvault SF. « Nous avons reçu énormément de sollicitations depuis mai dernier et cela continue aujourd’hui encore. Beaucoup de garçons rêvent d’évoluer à ce niveau et certains ambitionnent même d’intégrer une structure professionnelle. Nous pouvons donc être un tremplin pour certains mais place tout d'abord au travail et à un état d'esprit irréprochable » expliquent les Présidents.

Si le challenge est excitant le coach rappelle que : « le travail de formation est et restera prioritaire ».
Quoiqu’il en soit les jeunes pousses d’Orvault SF vendront chèrement leur peau sans bouder au plaisir de se frotter régulièrement à de nombreux pensionnaires de l'élite du football. 

Le groupe :