La coupe de France ne sourit plus


Il faut désormais remonter à la fin des années 1990 pour retrouver Orvault Sports à la fête dans l’épreuve reine du football Français. En effet, la magie Coupe de France n’opère plus. La règle a été confirmée dimanche.


Deux petits tours et puis s'en vont... Comme la saison dernière.
Deux petits tours et puis s'en vont... Comme la saison dernière.
Certes, le tirage n’avait pas épargné Orvault Sports en lui désignant un adversaire de l'élite régionale.

La rencontre fut cependant très équilibrée. Les orvaltais (en blancs cette fois-ci après avoir été en noir la semaine dernière et en rouge lors de la coupe de France version 2003-2004) y ont cru jusqu’à la soixante-quinzième minute face à des Marais Chapelains timorés.

Les occasions étaient partagées mais il fallait un vainqueur et ce sont les briérons qui se sont montrés les plus efficaces en s’imposant sur le plus petit des scores un but à zéro malgré quelques belles occasions locales signées Robiche et Bodiou.

Les joueurs Carl Delplanque vont devoir se reconcentrer désormais sur leur championnat avant de faire leur entrée en coupe de l’Atlantique dans quelques semaines.