Dirinon, c'est Magique !!!


Après LE HAVRE AC, RC LENS, SM CAEN, AS MONACO, GIRONDINS BORDEAUX, LILLE OSC, FC NANTES ATLANTIQUE, STADE RENNAIS, etc., l’école de football des verts et blancs a écrit sur son livre d'or deux nouveaux clubs professionnels : l’EA GUINGAMP et le RC STRASBOURG ont complété le panel ce week-end sur le pré de DIRINON.


OS/Strasbourg...
OS/Strasbourg...
Dernière étape des sorties bretonnes de la saison, le tournoi international poussins et benjamins de la petite commune de DIRINON (2 500 habitants !) a pour la deuxième fois consécutive enchanté la troupe d’Orvault Sports.

Certes, la performance sportive n’est pas à la hauteur de 2005, mais elle mérite d’être soulignée.

Remis de sa déception de La Turballe (finale du challenge), l’équipe des poussins a plus que jouer un rôle de trouble-fête en venant chatouiller les favoris. Après un match nul et une victoire, les « pouss » jouaient la première place de leur groupe de phase éliminatoire face au STADE BRESTOIS.

Assurés de la qualification, les deux équipes gratifiaient les supporters du terrain G d’un match de haute facture avec comme seul objectif de jouer ou d’éviter le grand d’Europe, ARSENAL FC au tour suivant… Le match n’aurait duré que 1 x 7 minutes, les joueurs de Sam LEHOUEZEC, dit « Olive », se seraient payer ce luxe… Mais le match durait 2 x 7 minutes…

Menant 1-0 à la mi-temps les ch’tis verts n’arrivaient pas à garder leur avantage en seconde période (1-1). Résultat, ce n’est pas ARSENAL FC qui était proposé (cela s’est joué au goal avérage) mais le RC STRASBOURG.

Avec une différence de buts de + 17, les Alsaciens n’étaient pas forcément un meilleur tirage que les anglais. La suite du tournoi le confirmera d’ailleurs (ARSENAL ne disposant des Strasbourgeois qu'aux t.a.b. en ¼ de finale).

Si l’équipe de l’est de la France jouait ce ¼, c’est qu’elle avait obtenu son billet aux dépens d’Orvault. Exact. Mais ce ne fut pas de tout repos. Grâce à un chouette but de Christophe sur un service non moins superbe de Marwane, les poussins atteignaient la mi-temps sur le même avantage que face au STADE BRESTOIS.

Malheureusement, la suite allait être de même augure voire pire avec l’égalisation puis la victoire finale 3-1 des bleus… On se dit alors que l'exploit était passé tout près.

Les poussins & benjamins réunis
Les poussins & benjamins réunis
Chez les benjamins, le refrain n’est pas tout à fait le même. Malgré un comportement et une motivation que l’encadrement aurait souhaité voir toute la saison, les « benj » n’obtenaient pas leur bon pour le tournoi principal.

La faute, comme d’habitude à un manque, flagrant, de réalisme face au portier adverse et aussi, c’est la dure loi des séries, à un problème de réussite pour cette génération qui n’arrive pas à suivre le rythme (élevé) de ses prédécesseurs.

Mais les coéquipiers du buteur GOBA ont de l’orgueil. Le dimanche était synonyme de mobilisation. Et de quelle manière ! Ils remportaient le trophée consolante (victoire 1-0 en finale face aux Bulgares du LOKOMOTIV de SOFIA) comme leur coach Hervé MONNIER leur avait demandé.

Côté parents, supporters et coachs, la bonne ambiance était une nouvelle fois l'invitée : soirée arrosée le vendredi (au sens propre, si si…), beaucoup de bruit derrière la main courante, etc.

Que du bonheur encore et encore…

Bravo à l’équipe organisatrice magistralement managée par J.F. KERDRAON (accueil personnalisé, qualité du plateau, état d’esprit dégagé, simplicité, solidarité, etc.)… Remerciements au passage la famille qui a invité l’encadrement à dîner le vendredi soir et au petit-déjeuner le samedi matin. La délégation a apprécié.

Merci à OS et au président Pat LECARPENTIER pour la mise à disposition des 3 minis-bus. C’était FABULEUX !!!